septembre 23, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

OM | PSG-OM: les cartons rouges examinés mercredi par le comité de discipline de la LFP

Par La Provence (avec AFP)

Le comité de discipline examinera les cinq cartons rouges distribués par l’arbitre à la fin mercredi du choc haute tension remporté dimanche par l’OM face au Paris SG, a confirmé lundi la Ligue de football professionnel (LFP). Les membres de la commission indépendante sont chargés de déterminer le nombre de matches de suspension encourus par les Parisiens Neymar, Layvin Kurzawa et Leandro Paredes, ainsi que par les Marseillais Dario Benedetto et Jordan Amavi, tous exclus dans le temps additionnel à la fin du début d’un combat.

Selon l’échelle disciplinaire de la Fédération française de football utilisée comme référence pour la Ligue 1, un joueur coupable d’un «acte de brutalité / coup» peut être puni de sept matches de suspension au maximum si cela se produit en dehors d’une action de match, sans causer des blessures. Cela pourrait notamment être le cas de Kurzawa qui a frappé Amavi au visage, qui a tenté un geste similaire en retour.

Le comité de discipline devra se prononcer en fonction de l’éventail des sanctions possibles en fonction du critère retenu (comportement excessif ou inapproprié, voire intimidant ou menaçant, poussée volontaire, etc.).

Elle pourrait aussi saisir accusations de racisme portées par Neymar face au défenseur marseillais Alvaro Gonzalez, qui aurait été la cible d’un crachat du Parisien Angel di Maria, selon l’OM. La commission peut décider d’ouvrir une enquête sur ces actes supposés, à partir du rapport rendu par l’arbitre et en s’appuyant sur les images de télévision.

READ  Thibaut Pinot tombe à trois kilomètres de l'arrivée - Tour de France

Tout comportement raciste est passible d’une suspension maximale de dix matches. Les crachats dirigés contre un autre joueur peuvent entraîner jusqu’à six matches de suspension.