OM: son plus gros match? Villas-Boas répond – Saison

C’était un double anniversaire. Son, tout d’abord, son 43e, mais aussi un professionnel: contre Bordeaux samedi, André Villas-Boas a fêté son 400e match en tant qu’entraîneur. Les joueurs de l’OM avaient donc intérêt à gagner pour leur entraîneur, c’est aussi pourquoi Florian Thauvin s’est immédiatement rendu chez lui, comme le reste du groupe, après l’ouverture du score.

30 matchs avec Académica Coimbra (37% de victoires), 58 avec le FC Porto (84% de victoires), 40 matchs avec Chelsea (50% de victoires), 80 avec Tottenham (56% de victoires), 101 avec le Zénith de Saint-Pétersbourg (63% victoires), 51 matchs avec le Shanghai SIPG (63% de victoires) et donc 40 matchs avec l’Olympique de Marseille (55% de victoires). Voici l’opportunité de voir qu’avec le match au Pirée, AVB aura plus entraîné l’OM que Chelsea. Le club marseillais sera alors le cinquième le plus formé par le technicien portugais, peut-être assez pour lui donner envie de prolonger encore plus l’aventure, tout enAndré Villas-Boas s’est exprimé sur les conditions d’une extension à Marseille.

Quel est le meilleur jeu pour un entraîneur?

En attendant, puisque c’était le 400e, après la rencontre contre Bordeaux, nous avons demandé à André Villas-Boas quel était son meilleur souvenir en tant qu’entraîneur. Son meilleur match. Qu’est-ce qu’un meilleur jeu en tant qu’entraîneur? Celui où nous faisons tous nos changements pour renverser une situation? Où préparez-vous parfaitement votre équipe? Allait-il parler de son tout premier match avec Coimbra sur le banc il y a un peu plus de 11 ans contre Portimonense? Une victoire dans le derby de Londres contre Arsène Wenger? Une victoire en finale de coupe avec le Zénith? Honnêtement, on pariait sur la victoire en finale de la Ligue Europa avec Porto car on parle toujours d’une finale de Coupe d’Europe, avec tout ce que cela implique comme l’adrénaline et la pression, même si son club était ultra-favori contre Braga. Mais rapidement, la principale partie intéressée a coupé court comme vous pouvez le voir dans la vidéo. Il avait déjà pensé à cette question et la réponse était évidente dans son esprit: la victoire 5-0 de Porto sur leur meilleur ennemi, Benfica.

READ  Nadal ou Djokovic? Prévisions éditoriales

L’humiliation ultime pour un rival!

C’est arrivé le 7 novembre 2010. André Villas-Boas est l’entraîneur de Porto depuis l’été. Son équipe a pris un bon départ (8 victoires et 1 nul en championnat, 5 victoires et 1 nul en Ligue Europa). Lorsqu’ils reçoivent Benfica, ils sont donc en pleine confiance. Son 4-3-3 tourne comme d’habitude sans se poser de questions tout en ajoutant à cela un peu de succès. Sur ses trois premiers tirs cadrés, son équipe a trouvé le filet à trois reprises. Varela a ouvert le score avant de voir le phénomène Falcao marquer deux fois. Même avant la demi-heure de jeu, il y a 3-0. On peut alors penser que les Dragons vont faire tourner la balle en pensant aux futures échéances. Mais ce n’est pas le plan d’AVB. Quand il était petit, il était dans le stade lorsque Porto a remporté sa plus grosse victoire contre Benfica, un 5-0. Il se dit qu’il y a de la place pour aller chercher ce record et ainsi entrer dans l’histoire de son club. Alors il attend, voit mourir David Luiz ou Fabio Coentrao, et attend le dernier quart d’heure pour placer les dernières bandes. À la 79e, Hulk marque sur penalty. C’est l’heure. Il fait venir James Rodriguez et laisse même un milieu défensif, Fredy Guarin, pour Walter, un attaquant. Hulk marque le 5e but à la 90e. Villas-Boas est comme un fou sur son banc, plus qu’une offense dans le temps additionnel et c’est bien. Mais cela ne viendra pas. Le record sera toujours égalé. Et la soirée jamais oubliée par AVB.

READ  30 Vetement Cycliste Homme les mieux qualifiés

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com