Orange investit 50 millions dans un nouveau navire

L’opérateur télécoms lance la construction d’un navire de maintenance qu’il promet d’être peu polluant.

C’est un événement en soi. Orange a décidé de consacrer 50 millions d’euros à la construction d’un nouveau navire destiné à la maintenance des câbles sous-marins, ces liaisons précieuses qui assurent la connexion Internet entre les continents. “La construction d’un navire câblier est rare. Et c’est la première fois qu’un bâtiment dédié à la maintenance est construit », explique Jean-Luc Vuillemin, directeur des réseaux et des services internationaux d’Orange. Le plus souvent, ce sont d’anciens navires câbliers destinés à la pose qui sont convertis en navire de maintenance. Cependant, ces deux opérations ne nécessitent pas les mêmes qualités, notamment en termes de puissance moteur. En choisissant un navire dédié à la maintenance, Orange mise également sur un bateau plus vert.

101 mètres de long, 18 mètres de large, il pourra embarquer une équipe de cinquante-cinq hommes, marins, techniciens, pilotes de robots sous-marins (indispensable pour localiser et remonter les câbles endommagés) … La longue silhouette effilée de ce navire aidera le rendre moins gourmand en carburant, tout en naviguant à douze nœuds.

Moteurs hybrides

Le futur navire, dont la construction débutera début 2021 et durera deux ans, sera équipé de moteurs hybrides, ce qui réduira drastiquement sa consommation de carburant et donc son impact environnemental. Ainsi, ses émissions de CO2 seront de 20 à 50% inférieures à celles des bâtiments plus anciens. “Ceci est principalement dû à sa coque profilée et à son architecture moteur hybride permettant de travailler sur un seul groupe électrogène en fonctionnement avec des batteries de secours capables de prendre le relais si nécessaire.», Explique Jean-Luc Vuillemin. Il émettra également 80% d’oxyde d’azote (NOx) de moins que ses prédécesseurs. Lorsque le navire sera amarré, il sera alimenté par le réseau électrique terrestre. Enfin, c’est aussi un bateau «zéro déchet» avec des systèmes de recyclage et de stockage à bord.

READ  la mise à jour qui va tout changer?

Le respect de l’environnement est au cœur des préoccupations d’Orange. Mais c’est aussi un avantage compétitif, car de plus en plus de pays soumettent les navires à de nouvelles obligations avant de leur permettre d’entrer dans leurs eaux territoriales. Orange Marine espère ainsi que son nouveau navire pourra intervenir plus rapidement pour réparer les câbles à l’appel.

L’an dernier, les quatre câbles Orange dédiés à la maintenance et à la réparation ont réalisé une cinquantaine d’opérations sur des câbles sous-marins, arrachés par des chaluts, victimes d’actes de malveillance … ou emportés par des glissades d’eau. sol. “En mars et avril, à l’embouchure du fleuve Congo, au large des côtes ouest-africaines, il y a eu des glissements de terrain sous-marins. Cinq câbles ont été emportés. Il a fallu réparer et vite! Les pays ont été privés de connexion Internet», Raconte Jean-Luc Vuillemin. Et contrairement à la légende, les requins n’attaquent pas les câbles sous-marins!

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com