Portugal – France (0-1) – Les notes des Bleus: Kanté à la perfection, Rabiot à l’écoute

Hugo Lloris: 7

Ses premières interventions contre Ronaldo (6e), Bruno Fernandes (20e) ou Bernardo Silva (49e) lui ont permis de réchauffer ses gants. Mais sa parade de main opposée (75e) sur une mine de Moutinho a sauvé le mobilier et nous a rappelé ses défilés russes.

Ligue des Nations

Les Portugais font face à la supériorité des Bleus: “On jouait contre les champions du monde …”

IL Y A UNE HEURE

  • En bref… Un capitaine qui a donné le ton de la performance collective.

Benjamin Nom de famille… 5

Plutôt peu en danger de son côté, il a néanmoins concédé quelques fautes dommageables. Le joueur munichois a très rarement franchi la ligne médiane et a laissé Coman se débrouiller seul. Mais il a fourni l’essentiel derrière.

  • En bref… Timide mais fort.

Raphaël Varane: 7

D’abord calme pendant une première heure où il se débrouillait à la main, il a terminé la réunion avec beaucoup d’autorité. Son dernier quart d’heure est un modèle du genre. Quand le danger s’est approché, il a rappelé pourquoi il restait, quoi qu’il arrive au Real, le patron de cette défense française.

  • En bref… De quoi rassurer tout le monde.

Presnel Kimpembe: 7

Le Parisien s’impose comme le complément parfait de Raphaël Varane. Il a frappé un nombre important d’incendies et, comme au match aller, a muselé Cristiano Ronaldo. Il y a ce ballon bêtement perdu dans la surface (52e) ou ce marquage lâché sur Ronaldo (44e), mais l’ensemble l’installe comme station numéro 1 désormais aux côtés de Varane.

  • En bref… Il creuse l’écart sur Lenglet.

Kimpembe-Rabiot et les messages sans équivoque de Deschamps

Lucas Hernandez: 7

Très vigilant et prompt dans ses interventions, il a éteint Bernardo Silva au cours de la rencontre. Mais le joueur munichois a également apporté beaucoup de présence devant et a livré deux magnifiques centres pour Martial (42e, 65e). L’entrée de Trincao l’a mis sur le pied arrière, mais Hernandez n’abandonne jamais.

  • En bref… Digne pointa le bout de son nez et cela le motiva visiblement.

Cristiano Ronaldo devant Lucas Hernandez lors du match de la Ligue des Nations entre le Portugal et la France, le 14 novembre 2020 à Lisbonne.

Crédits: Getty Images

N’Golo Kanté: 9

Quelle démonstration! Il a joué sa partition habituelle faite de couvertures et de compensations essentielles, des récupérations vitales surtout sur les secondes balles. Le milieu de terrain de Chelsea a ajouté un but plein d’opportunisme dont il est également derrière. Une soupape de sécurité devenue un héros du soir.

  • En bref… Il y a une équipe de France sans Kanté et une équipe de France avec Kanté. Le jour et la nuit.

Paul Pogba: 7

Ce n’était pas le même Pogba. Médiocre contre la Finlande, “un Pioche a retrouvé sa splendeur. La présence de Kanté, qui libère le Mancunien, n’est évidemment pas étrangère. Mais surtout il a affiné son jeu. Il a d’abord été rassuré par la reprise avant de lancer ses attaquants avec un long efficace. Son dernier quart d’heure lui rappelait qu’il manquait de temps de jeu au club.

  • En bref… Le retour de la pioche.

Adrien Rabiot: 7,5

Dans un rôle quelque peu hybride qui le voyait souvent prendre l’aile gauche comme un Blaise Matuidi en Russie, il a livré son meilleur match pour l’équipe de France. Avec beaucoup de dextérité sur le ballon, toujours la tête haute et la poitrine droite, il a mal à ses projections. Et sur l’un d’eux est venu l’ouverture de la partition. Le milieu de terrain de la Juve n’a pas oublié son travail défensif avec beaucoup de discipline.

  • En bref… Et si Deschamps avait trouvé la clé de ce milieu de terrain gauche avec Rabiot?

Antoine Griezmann: 6,5

En soutien à ses attaquants, il distribue les caviars dans le jeu et sur les corners ou les coups francs. Et on se demande encore comment Martial a pu gâcher sa merveilleuse offrande (13e). C’est lui qui a créé les changements, c’est lui qui a diffusé le jeu et a donné le tempo. A l’avant-dernière passe et à l’écart de Rabiot sur le but de Kanté, il était à nouveau décisif. Même si on aimerait qu’il tente parfois sa chance. Faute de rythme, il baissa le volume après l’heure de jeu.

  • En bref… Fidèle à la poste.

Antoine Griezmann avec Cristiano Ronaldo, pendant Portugal – France, 2020

Crédits: Getty Images

Kingsley Coman: 5,5

Peu aidé par Benjamin Pavard, le joueur munichois était souvent seul sur son aile mais il a plutôt bien fait le boulot, comme sa frappe au milieu de trois Portugais et en angle fermé (11e). Coman accélérait toujours dans le sens du jeu avec le souci de blesser. Même s’il a baissé un peu après la première demi-heure.

Remplacé par Marcus Thuram (59e).

Martial-Giroud, le duel auquel on ne s’attendait pas

Anthony Martial: 5,5

Un match comme un parfait résumé de ce qu’il propose en Bleu depuis son retour. Martial a beaucoup de chances grâce à une réelle disponibilité et une complémentarité technique intéressante avec Griezmann et Coman. Mais sa maladresse devant le but reste une vraie limite. Le Mancunien a échoué sur Rui Patricio lors de trois duels sans faute (13e, 42e, 56e). Et lorsque le gardien portugais a été battu, c’est son poste qui l’a sauvé (31e).

  • En bref… Il propose beaucoup de solutions… mais n’a marqué qu’un but en 25 sélections.

Remplacé par Olivier Giroud.

Ligue des Nations

Les notes: Patricio héros alors coupable, Font débordé, Ronaldo silencieux

IL Y A 2 HEURES

Ligue des Nations

La fierté des champions a parlé

IL Y A 3 HEURES

READ  Voyage: le certificat restera obligatoire au-delà du 1er décembre, incertitude pour Noël

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com