octobre 29, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

pourquoi le chiffre de 6 personnes est-il retenu pour la sphère privée?

“On essaie quand on invite des amis à ne pas être plus de six à table”, a expliqué Emmanuel Macron mercredi soir, demandant aux Français de limiter le nombre de contacts dans leur vie privée.

“Cette fameuse règle de six”. Mercredi soir, le président français Emmanuel Macron a demandé aux Français de respecter une bulle sociale dans les semaines et les mois à venir. «Au restaurant, on a dit pas plus de 6 à table», a-t-il dit, «mais quand on invite des amis, on essaie de ne pas être plus de six à table et on essaie de ne pas en rassembler plus. De six».

“Cette règle de six, qui est une règle de bon sens que tout le monde peut avoir, il faut essayer de l’appliquer à soi-même, car c’est aussi quelque chose qui nous protège”, a expliqué le chef de l’Etat.

L’idée est de restreindre les contacts entre les personnes afin d’endiguer la propagation du coronavirus dans la population. Mais pourquoi avez-vous choisi ce numéro six?

“On aurait pu dire 7, 8, 9 … On s’en fiche”

“Il n’y a aucune démonstration scientifique qui dit qu’à partir de 7, c’est beaucoup plus dangereux”, argumente ce jeudi matin Alain Ducardonnet, cardiologue et spécialiste de santé de BFMTV. “Nous aurions pu dire 7, 8, 9 … Nous nous en fichons.” Le chiffre de six, “est celui que les Anglais mettent en place depuis un mois et demi”.

Depuis mi-septembre, les rassemblements de plus de six personnes sont en effet interdits en Angleterre. En Espagne, ce chiffre est de dix dans certaines zones, comme la Catalogne.

READ  VIDEO - Que sait-on du gigantesque missile dévoilé par la Corée du Nord ce week-end

En Belgique, un cercle encore plus petit

En Belgique, ce type de bulle sociale existe également depuis plusieurs mois. Mais le comité de concertation belge a sévèrement restreint les relations sociales début octobre: ​​les rassemblements privés à domicile sont limités à “maximum 4 personnes, respectant les distances de sécurité ou portant un masque si cela est impossible”, explique le site officiel d’Info Coronavirus. Et les contacts étroits (moins de 1,5 mètre) sont limités à 3 individus par mois.

Avec cette nouvelle règle, il faut simplement comprendre que «plus il y en a, plus il y a de risque de contamination», explique Alain Ducardonnet.

Le gouvernement et les médecins demandent depuis plusieurs mois aux Français de limiter leurs contacts dans le secteur privé, et de respecter au maximum les gestes de barrière. «Le but est de limiter les brassages non identifiables, non traçables», explique le médecin.

Salomé Vincendon Journaliste BFMTV