octobre 22, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

PSG: la présence de Keylor Navas se précise face au Bayern Munich en finale de la Ligue des champions – Foot – C1 – PSG

Comme prévu, Keylor Navas a repris l’entraînement hier. Victime d’une blessure aux ischio-jambiers droits lors du quart de finale face à l’Atalanta Bergame (2-1, 12 août), le gardien international costaricien a suivi un programme de soins qui lui permet désormais d’envisager une participation à la finale de la Ligue des champions sur Dimanche. C’était son objectif, celui du personnel médical aussi, et il semble en voie d’être atteint.

Jeudi, Navas a fait une partie de l’entraînement avec le Guardian Clan puis le groupe avant de retourner travailler seul, comme son emploi du temps l’avait prévu. Son mandat dimanche, face au Bayern Munich, n’est pas certain mais il semble tout de même se dessiner un peu plus. Aujourd’hui, il devrait étirer sa séance un peu plus dans le sens de la longueur et tester à nouveau sa cuisse. A J-2 du match, Thomas Tuchel devrait procéder, comme à son habitude, aux exercices de mise en place tactique. Cependant, il semble peu probable qu’il fasse des bouleversements majeurs par rapport à l’équipe qui s’est facilement qualifiée mardi soir.

Du point de vue du schéma, l’entraîneur parisien devrait maintenir son milieu de terrain à trois. Reste à savoir s’il intégrera ou non Marco Verratti, qui a joué dix minutes contre Leipzig. Il serait prudent de ne pas le faire. Touché au mollet droit lors de l’entraînement du 4 août, l’international italien n’a rejoint le groupe que dimanche dernier. De plus, son jeu, fait d’appuis répétés, est une sollicitation permanente du mollet.

READ  Les manifestants envahissent le siège du pouvoir et libèrent l'ancien président

Qu’en est-il de vERRATA?

Est-il capable de faire face au rythme d’une finale avec une convalescence raccourcie? Il reste flou sur une possible titularisation: «Ça va mieux, j’ai commencé lentement avec l’équipe. C’était un peu difficile à digérer. Mais j’ai recommencé avec le groupe. Je fais tout pour être sur la feuille de match et arriver dans la meilleure forme possible. Je ferai n’importe quoi pour être dans les vingt-trois. “

Dans les vingt-trois, il n’y a aucun doute. Mais dans le onze? Tuchel mesure la différence entre une finale C1 et un match lambda. Peut-il prendre le risque d’aligner Verratti, aussi précieux qu’il l’est pour l’équipe? Et s’il rechutait tôt dans le match, quelles seraient les conséquences psychologiques pour ses coéquipiers? Le retour précipité de Paulo Dybala face à Lyon, lors du huitième retour final, le 7 août (2-1), et sa sortie quasi immédiate n’ont pas été sans effet sur le collectif turinois. Tuchel et son équipe ont deux jours pour se prononcer.