décembre 5, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

quelles tranches d’âge sont les plus touchées?

Outre les chiffres hospitaliers nécessairement focalisés sur les cas médicalement plus lourds, le taux d’incidence permet de mesurer la présence du virus sur un territoire donné – une zone est par exemple considérée comme “en alerte” dès qu’elle dépasse 50 -, mais aussi au sein de catégories de population spécifiques, grâce aux groupes d’âge.

En Alsace, les moins de 40 ans les plus touchés par la 2ème vague

Dans les deux départements alsaciens, après un printemps calme sur le front de l’épidémie (sauf dans les plus des années 80, toujours sous surveillance), la reprise de la circulation du virus s’est fait ressentir dès le milieu de l’été, pour vraiment s’accélérer en plein milieu -Octobre, surtout dans le Bas-Rhin et chez les moins de 40 ans – l’épidémie a touché encore plus tôt et avec plus de virulence les 30-39 ans et, surtout, les 20-29 ans. Les moins de 10 ans restant relativement préservés.

Si le taux d’incidence a ralenti début novembre, tous âges confondus, il est resté élevé dans les deux départements (503 cas pour 100000 habitants dans le Bas-Rhin, 449 dans le Haut-Rhin pour la semaine du 2 au 8 novembre) .

Les plus anciens restent les plus fragiles

Le taux d’incidence chez les personnes de plus de 65 ans est particulièrement surveillé et pèse dans les décisions de santé. Les personnes âgées ont en effet payé le prix le plus lourd en termes de mortalité depuis le début de l’épidémie dans le pays.

READ  En vidéo, simulation 3D d'un trou noir supermassif déformant l'espace-temps