novembre 26, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

René Malleville quitte TPMP: en larmes, il règle ses comptes

Mercredi 18 novembre René Malleville était furieux. Son intervention concernant le professeur Didier Raoult a été moqué par Benjamin Castaldi et Jean-Michel Maire dans Ne touchez pas à ma TV (C8), de quoi irriter le chroniqueur qui a alors menacé de quitter la scène. S’il restait finalement, il a annoncé sur Facebook après l’émission qu’il ne voulait plus faire partie du gang. Le lendemain, Cyril Hanouna a invité l’homme de 72 ans à s’expliquer avec le mari d’Aurore Aleman et de Jean-Michel Maire.

Bonsoir Cyril, je m’excuse mais demain c’est mon dernier jour. Fatigué de ce connard de Castaldi et Jean-Michel. Si vous n’étiez pas là, ils ne seraient personne. Au début, allez, c’était un bizutage, mais maintenant ça va plus. J’ai 73 ans, j’ai eu une vie trépidante, respecté de tous, je ne viens pas dans ton émission pour être pris pour un con. A Marseille, ils m’idolâtrent mais commencent à se demander ce que je fais là-bas. J’ai une famille, une femme, trois enfants et cinq petits-enfants qui ont eu une putain de haine, je ne vous le dis pas. Je préfère m’arrêter avant de faire quelque chose de stupide (…) Je préfère m’arrêter là!“, a écrit René Malleville sur le réseau social mercredi. Ne souhaitant pas que son chroniqueur parte dans ces conditions, il l’a invité le lendemain dans l’espoir de changer d’avis.

Larmes et menaces de mort

Après que chaque chroniqueur présent sur son plateau ait donné son avis sur le sujet, René Malleville, Benjamin Castaldi et Jean-Michel Maire ont fait leur entrée sur le plateau. L’opportunité de découvrir ça ‘Benji’ a quitté les réseaux sociaux après avoir été bombardé de messages d’insultes et de haine. Sa famille a notamment été menacée de mort. “Parce que j’ai ri, j’ai été menacé de mort? Là, je ne suis pas d’accord. Avec votre message, vous ne vous en êtes pas rendu compte, vous avez déclenché le feu nucléaire. Et je ne suis pas ici pour être insulté ou menacé de mort“, il était particulièrement ennuyé. Et d’ajouter qu’il rdésolé s’il lui a fait du mal avec son comportement. “Nous sommes une famille, nous sommes ici pour déconner. Mais nous ne pouvons pas être menacés et insultés parce que nous rions“, conclut-il. De son côté, Jean-Michel Maire n’imaginait pas qu’il aurait pris de telles proportions.

cependant, René Malleville a été effectivement blessé. En larmes, il expliqua : “J’ai beaucoup parlé avec ma famille. Avec ma femme on a parlé jusqu’à 2 heures du matin, qui pleurait comme une madeleine. Je suis marié à une femme charmante depuis cinquante-trois ans. Elle est la reine de mon essaim de famille. La voir pleurer comme ça, je ne pouvais pas supporter. (…) J’ai décidé de ne pas empirer les choses. Vos excuses vont bien, mais … Au début j’ai compris, j’étais vanné. Je pensais que c’était un bizutage, je plaisante. Mais je suis ici depuis deux mois et demi et c’est trop.

René Malleville confirme son départ de Touche pas à mon poste

René Malleville reprochait alors à Benjamin Castaldi de rire tout le temps, même sur des sujets qui peuvent être douloureux. Il ne souhaite pas “ridicule” par “les gars“qu’il n’a pas connu depuis trois mois.t confirmé qu’il quittait effectivement l’équipe de Touche pas à mon poste: “J’ai décidé de rester calme, de ne pas insulter, de rester digne et de faire honneur aux Marseillais (…) Je quitte ce spectacle avec grand regret. Il y en a beaucoup qui me manqueront, je ne les citerai pas un à un … je vous le dis, je m’en vais«Plusieurs chroniqueurs ont tenté de le retenir, sans succès.

READ  une rafale de 186 km / h en Bretagne, avertissement de pluie, tempêtes, vents et vagues à l'Est