février 26, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

RZ: La tournure scientifique du Premier ministre – Radio Opole

L’Institut De Republica doit agir pour promouvoir la science polonaise. On ne sait pas, cependant, pourquoi le Premier ministre a établi l’institution à un rythme aussi rapide – nous lisons lundi dans “Rzeczpospolita”.

Le journal écrit que lundi, l’Institut De Republica – une nouvelle unité budgétaire lors de la première, dont le but est – comme indiqué dans le statut – de mener des activités d’édition et de vulgarisation, de promouvoir les publications scientifiques polonaises en Pologne et à l’étranger. En outre – coopération avec la communauté scientifique, y compris les universités et les institutions travaillant pour le développement des livres scientifiques polonais, ainsi que l’organisation de conférences scientifiques et éducatives.

Rzeczpospolita souligne que l’institut créé à la hâte (Monitor Polski a publié le décret du Premier ministre à ce sujet le 16 février) n’est pas associé aux tâches du chef du gouvernement, mais plutôt du ministre de l’éducation et des sciences, Przemysław Czarnek. Selon le journal, non seulement l’opposition mais aussi le parti au pouvoir étaient consternés par l’ampleur des activités de l’institut.

<< La création d'un institut d'édition et scientifique du Premier ministre coïncide avec l'idée controversée récente du ministre Czarnek, qui a modifié la liste des revues scientifiques (par mille nouvelles, dont 73 non recommandées par le Comité d'évaluation scientifique) et les règles de notation pour les publications qui y figurent. telles que pour la publication dans un périodique prestigieux, le chercheur a reçu plus de points et son université - plus d'argent. Le Prof. Czarnek a publié, ainsi que des publications liées au gouvernement actuel "- nous lisons dans la revue.

READ  d'où viennent-ils et comment peuvent-ils être traités?

Le journal rapporte que l’institut doit avoir un conseil scientifique avec “des fonctions de décision et de conseil”, dont les membres (de 10 à 30) sont nommés par le Premier ministre lui-même. Les coûts de l’institut sont inconnus, car il a été établi par arrêté du Premier ministre, ce qui signifie qu’il n’a pas à indiquer les effets de la réglementation, et donc les coûts. (BOUILLIE)

kmz / mrr /