Ski alpin – Coupe du monde: coup de coeur avec le vainqueur de la super géante

Le super géant a commencé la compétition masculine en Coupe du monde. Le favori Vincent Kriechmayr n’a pas déçu et a remporté la compétition. Romed Baumann et Alexis Pinturault ont été sensationnels sur le podium.

Les 46èmes championnats du monde de ski alpin ont commencé tard. À l’origine, les hommes devaient commencer la course lundi, mais la météo a contrecarré les plans, de sorte que le départ a été reporté à jeudi 11 février. Cette fois, les conditions météorologiques n’ont pas dérangé les organisateurs, et elles étaient même parfaites. La neige gelée et le plein soleil ont ajouté de la splendeur à toute la compétition. La nouvelle piste Vertigine est une arène pour les compétitions de vitesse masculines. Son nom signifie vertige, la longueur est de 2075 m et la pente maximale est de 61%.

Un parcours très difficile et un positionnement exigeant ont fait des ravages sur les partants. Christian Walder, qui a terminé sa course après le premier saut sur Ghedin, a commencé avec le numéro un. Les suivants Loic Meillard et Mauro Caveizel ont terminé leur prestation au même endroit, qui vient de revenir à la compétition après une blessure. Le premier à se rendre à l’arrivée a été James Crawford en 1: 20,76. Le favori pour remporter toute la compétition, Vincent Kriechmayr, averti par son coéquipier, a parcouru le parcours sans faute majeure et a marqué 1: 19,41, qui s’est ensuite avéré être le résultat de la médaille d’or au Championnat du Monde en super géant . Le jeune Suisse Maro Odermatt, qui a atteint le sommet de la Coupe du monde, a marqué 0,96 seconde. pire et n’a pris que la 11e place. Un autre favori, le défenseur du championnat Dominik Paris, a suivi 55 centièmes de seconde derrière Kriechmayr, ce qui ne lui a donné que la cinquième place. Le troisième Autrichien, Matthias Mayer, monté sur le podium en six compétitions, a terminé sixième avec une défaite de 0,60 seconde. Alexis Pinturault, qui n’était pas un favori du super-géant, et surtout de Cortina, qui était plus proche de la sortie, est apparu sur la grille avec le numéro dix. Le Français a fait une surprise et il a terminé troisième, perdant 38 centièmes de seconde face au vainqueur. C’est certainement une surprise et une confirmation de la forme fantastique d’Alexis cette saison. Cependant, la plus grande sensation de la journée a été faite par Romed Bauman, qui a commencé avec le 20e numéro, qui pilote pour l’équipe nationale autrichienne depuis des années, mais qui est membre de l’équipe nationale allemande depuis trois saisons. Bauman a accéléré tout au long de sa course et a porté la perte à seulement sept centièmes de seconde, ce qui lui a donné vice-championnat du monde inattendu.

Ce jour-là, quelques joueurs de plus avec des numéros éloignés ont réalisé de très bons moments. Brodie Seger, qui a débuté dans le troisième dixième, a terminé quatrième, à seulement quatre centièmes de seconde du podium. La septième place est revenue à Mathhieu Bailte (numéro 26), à 0,72 seconde de retard. derrière le chef. Les Suisses, en qui il y avait des espoirs de médaille, ont déçu, mais ils se paieront certainement lors de la convention de dimanche (14 février).

Le concours se déroule sans la participation des Polonais.

Résultats des super géants masculins:

1. Vincent Kriechmayr (AUT) 1: 19,41
2. Romed Baumann (GER) +0,07 s
3. Alexis Pinturault (FRA) +0,38 s
4. Brodie Seger (CAN) +0,42 s
5. Dominik Paris (ITA) +0,55 s
6. Matthias Mayer (AUT) +0,60 s
7. Matthieu Bailet (FRA) +0,72 s
8. Travis Ganong (États-Unis) +0,75 s
Andreas Sander (GER) +0,88 s
10. Battre Feuz (SUI) +0,93 s

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com