décembre 2, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

[Test] Oppo Watch, bien plus qu’un clone d’Apple Watch

Alors que la plupart des fabricants ont opté pour l’écran circulaire, Oppo mise sur le format rectangulaire pour l’emporter avec l’Oppo Watch. Une montre connectée qui semble s’inspirer d’une certaine smartwatch californienne. Mais est-elle juste un clone Wear OS de l’Apple Watch ou une véritable alternative pour les utilisateurs de smartphones Android qui préfèrent une smartwatch rectangulaire? Réponse !

Avant même sa sortie, l’Oppo Watch a fait sensation dans la presse spécialisée. Dès les premières rumeurs à ce sujet, il a été catalogué comme un clone d’une certaine smartwatch à tête. Son design rectangulaire est, il est vrai, clairement inspiré de l’Apple Watch. Cependant, la montre présente des arguments indéniables pour ceux qui préfèrent ce format à l’écran circulaire de la plupart de ses concurrents sous Wear OS. En fait, que vaut cette nouvelle montre connectée d’Oppo?

Où acheter la montre Oppo?

Montre intelligente OPPO 41 mm (écran AMOLED, GPS, NFC, Bluetooth 4.2, WiFi, Wear OS by Google / ColorOS, fonction de charge rapide Vooc) Noir

amazone

199,00


Veuillez patienter … Nous recherchons le prix de ce produit sur d’autres sites

Conception et écran

Il est révolu le temps où les montres rectangulaires étaient légion dans le monde des smartwaches sous Wear OS (anciennement Android Wear). Si le premier du genre avait adopté ce design, l’écran circulaire de la Moto 360 avait changé la donne et était même devenu un standard dans le secteur. Depuis, presque tous les fabricants ont adopté l’écran rond, une forme qui semble plus naturelle pour une montre. Seul Apple, qui s’est lancé tardivement dans ce secteur, a conservé le format rectangulaire. Cette Oppo Watch nous fait donc forcément penser à la montre Apple même si ce design n’a pas été inventé par la firme à la pomme.

READ  C'est parti pour l'offre spéciale Free Mobile, découvrez

Côté design, l’Oppo Watch propose un écran rectangulaire en deux tailles: 41 mm et 46 mm (notre modèle de test). Cependant, contrairement à l’Apple Watch, l’Oppo Watch arbore un écran incurvé des deux côtés dans sa version 46 mm (1,91 pouces, 326 ppp et 100% DCI-P3). Non seulement esthétique, il est particulièrement pertinent en termes de navigation puisque Wear OS repose fortement sur des diapositives pour fonctionner, où Apple utilise à la place sa roue numérique. Malheureusement, ces bords courbes sont également très sensibles à l’éblouissement. Le panneau OLED est, par ailleurs, très réussi. On retrouve le contraste infini propre à ce type d’écran, ainsi que des couleurs chatoyantes qui flattent la rétine et une excellente luminosité qui lui permet de rester lisible même en extérieur sous un soleil de plomb.

L’écran de l’Oppo Watch est magnifique… mais très réfléchissant.

Sur le côté droit, il y a deux boutons: celui du haut pour afficher la liste des applications, et celui du bas comme raccourci configurable. Sur le côté droit, on retrouve le haut-parleur, et le dos de la montre est équipé d’un capteur cardiaque et sera utilisé pour la recharge.

Malheureusement, on retrouve sur l’Oppo Watch, l’un des défauts de l’Apple Watch: un système de bracelet propriétaire. Ce n’est pas un problème trop gênant chez Apple (qui a une foule d’accessoires prêts à tout pour équiper ses derniers produits) mais cela pourrait être sur l’Oppo Watch. Le bracelet en silicone fourni est de bonne qualité et s’avère assez solide une fois attaché au poignet. Mais il faut espérer que le fabricant proposera un choix suffisant de bracelets et que l’on pourra ainsi varier les styles.

Performances, Wear OS et autonomie

Une fois familiarisée avec son design, la montre Oppo révèle ses secrets sur ce qu’elle contient. Première mauvaise surprise: la présence d’un SoC daté, le Wear 3100. Les performances globales de la montre ont été très correctes lors de nos tests. Mais nous aurions préféré avoir le SoC Wear 4100 de Qualcomm ici. Cette puce aurait été plus adaptée à de futures utilisations plus gourmandes et aurait fait honneur à ce magnifique écran. Sur l’Oppo Watch, cette puce est néanmoins supportée par un SoC Apollo3 d’Ambiq Micro qui permet d’économiser la batterie avec deux modes: un mode intelligent permettant de basculer entre les deux puces (36 heures d’autonomie annoncées), ou simplement grâce à un mode économie d’énergie (jusqu’à 21 jours d’autonomie). Malheureusement, nous n’avons pas pu garder la montre sur notre poignet assez longtemps pour vérifier les 21 jours de mode d’économie d’énergie. Sinon, Oppo n’a pas menti: on se retrouve généralement avec deux journées complètes d’autonomie en utilisation polyvalente. C’est mieux que l’Apple Watch, et dans l’ensemble assez décent pour une smartwatch avec un tel écran. Cependant, ce n’est pas aussi bon que bon nombre de ses concurrents, en particulier les montres Huawei, champions dans ce domaine. Autre mauvaise surprise: il n’y a pas de Bluetooth 5.0 ici, on reste cantonné au Bluetooth 4.2. Cela suffit aujourd’hui, mais cela limite aussi la longévité de la montre.

READ  Amazon commercialise une horloge pour son Echo Flex

Côté logiciel, l’Oppo Watch opte pour Wear OS, la solution logicielle de Google pour les montres connectées. Malgré des débuts tonitruants dans le secteur avec Android Wear, Google semble avoir quelque peu lâché le secteur en apportant relativement peu de nouveautés année après année, contrairement à watchOS. Cependant, la smartwatch étant devenue un produit plutôt mature aujourd’hui, des ajouts substantiels à chaque itération ne semblent pas non plus nécessaires. L’Oppo Watch offre ainsi toutes les fonctionnalités que l’on attend d’une montre connectée en 2020. Bien entendu, il existe des notifications à distance depuis le smartphone, ainsi que des applications pour smartwaches de l’app store dédié Google, des fonctions sportives (marche, course à pied, vélo et natation), mais aussi un GPS, une puce NFC, une surveillance du sommeil, une fréquence cardiaque et un écran toujours allumé. L’Oppo Watch est également compatible LTE dans sa version la plus haut de gamme, si vous souhaitez, par exemple, aller faire un jogging sans votre smartphone. Vous pouvez également connecter des écouteurs sans fil et lire votre musique directement.

En ce qui concerne les cadrans, Oppo a pris un risque en dotant sa montre d’un écran rectangulaire, alors que la plupart des smartwatches Wear OS ont désormais adopté l’écran circulaire. Cependant, malgré un choix limité de cadrans tiers par rapport à une montre ronde sur le Play Store ou encore à Horloger, l’Oppo Watch bénéficie heureusement d’un petit catalogue de cadrans intégrés de très bon goût.

De plus, Oppo a entrepris quelques ajustements sur Android Wear afin que l’Oppo Watch puisse profiter de son écran rectangulaire. Les deux premiers volets pour en profiter directement sont le Centre de contrôle et le volet Applications. Les deux bénéficient clairement de l’espace supplémentaire offert par ce format, et affichent plus d’informations tout en prenant moins de place.