janvier 20, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Thomas Tuchel (PSG): “Je ne veux pas laisser un seul gars penser que nous sommes déjà qualifiés”

«Le match tourne à l’heure, qu’est-ce qui a fait la différence? L’expulsion de Fred (70e), le changement tactique ou l’entrée de sang neuf?
Dur à dire. Nous avons commencé très fort en 4-3-3, avec le ballon que nous avons joué pour avoir le contrôle. Après le premier but, nous n’avons pas suffisamment adapté notre position, nous n’avons pas assez bougé, nous avons perdu confiance, possession et nous n’avons pas été assez disciplinés. Nous avons eu la chance de ne pas encaisser un deuxième but. Quand nous sommes passés au 3-5-2 (au 65e), nous étions plus actifs avec le ballon, il y avait plus de mouvement. Pour moi, c’était super important que les nouveaux venus le fassent avec une énergie incroyable. Cela a donné un bon impact, c’était nécessaire.

«J’apprends tous les jours. J’ai fait des erreurs, mais je n’arrêterai jamais de pousser cette équipe »

Diriez-vous que vous êtes presque qualifié mercredi soir ou êtes-vous prudent?
C’est le mot: presque. Presque enceinte, cela signifie que vous n’êtes pas enceinte. Je ne veux pas laisser un seul homme penser que nous sommes déjà qualifiés. C’est l’un des plus grands défis au monde à gagner ici. Toute l’équipe a eu un beau combat, mais il faut faire un dernier pas et jouer avec la même mentalité.

Il y a eu beaucoup de critiques sur la façon dont le PSG joue ces derniers temps. Ce soir, y a-t-il une satisfaction à voir que les joueurs se battent pour valider vos choix?
Nous sommes ensemble. Ce sont les moments où il faut être entraîneur. J’apprends tous les jours. J’ai commis des erreurs, mais je n’arrêterai jamais de pousser cette équipe. Je suis fier de mon équipe et en même temps je suis très vigilant, ce n’est pas fini. “