Un Boeing 737 MAX autorisé à re-voler aux États-Unis, près de deux ans après son immobilisation

Près de deux ans après avoir été immobilisé au sol à la suite de deux accidents qui ont fait 346 morts en cinq mois, le Boeing 737 MAX s’apprête à retourner dans le ciel américain, dans une zone durement touchée par la pandémie due au nouveau coronavirus.

Les Etats-Unis ont autorisé, mercredi 18 novembre, l’appareil du constructeur américain à voler à nouveau, mais plusieurs modifications devront être apportées aux appareils avant de pouvoir être remis en service. La Federal Aviation Agency (FAA), le régulateur aérien aux États-Unis, précise également dans son communiqué qu’elle n’a pas encore approuvé la formation nécessaire aux pilotes avant tout vol du Boeing 737 MAX.

Les entreprises devront également effectuer des travaux de maintenance sur les avions stationnés sur le tarmac des aéroports pendant plus de vingt mois. Quant aux avions stockés chez Boeing, ils devront être examinés par un inspecteur de la FAA avant d’être envoyés aux clients. American Airlines a pourtant déjà programmé un vol fin décembre.

Le 737 MAX, qui était le moteur de vente de Boeing avant ses revers, ne reviendra pas immédiatement dans le ciel mondial: les autorités de l’aviation civile d’autres pays ont décidé de réaliser leurs propres certifications.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le 737 MAX de Boeing bientôt de retour dans les airs

“Une étape importante”

Cette décision est un “Étape importante”, a réagi l’avionneur dans un communiqué de presse, assurant qu’il est prêt à travailler avec les régulateurs du monde entier pour une remise en service rapide. “Ces événements et les leçons que nous en avons tirées ont remodelé notre entreprise et concentré davantage notre attention sur nos valeurs fondamentales de sécurité, de qualité et d’intégrité.”, a ajouté son PDG, David Calhoun, cité dans le communiqué de presse.

READ  Ligue Europa: le Sevilla FC résiste à Manchester United et se qualifie pour la finale - Foot - C3

Avec des compagnies aériennes en difficulté financière et un trafic atone, Boeing a perdu un total de 393 commandes au cours des dix premiers mois de l’année. Il reprendra néanmoins ses livraisons, ce qui lui permettra d’être payé et de se réapprovisionner. Le constructeur basé à Seattle possède actuellement 450 avions en stock.

Lire aussi Boeing ralentira encore ses cadences de production pour faire face à la crise

Le monde avec l’AFP

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com