Un policier américain accusé de “mise en danger de la vie d’autrui”

Un manifestant tenant un portrait de Breonna Taylor face à un policier à Louisville, Ky. Le 19 septembre 2020. – Timothy D. Easley / AP / SIPA

C’était une décision particulièrement attendue. Un ancien policier américain a été inculpé mercredi par un grand jury pour “mise en danger de la vie d’autrui” dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte après le décès. Breonna Taylor, une jeune infirmière afro-américaine abattue à son domicile au printemps dernier lors d’une intervention policière controversée. Passable de 1 à 5 ans de prison, cette accusation qui vise Brett Hankison n’est pas toujours directement liée à la mort de Breonna Taylor: le policier a été accusé d’avoir tiré sur l’appartement de voisins. Aucune accusation n’a été portée contre les deux autres policiers.

«Trois accusations au premier degré mettant la vie en danger pour des balles tirées sur d’autres appartements mais RIEN pour le meurtre de Breonna Taylor. C’est honteux et scandaleux », a réagi l’avocat de la famille, Ben Crump.

État d’urgence et couvre-feu à Louisville

Avec le nom de George Floyd, celle de Breonna Taylor a été l’une des plus chantées de tout l’été par des manifestants du mouvement Black Lives Matter, qui dénoncent racisme et violence policière aux États-Unis.

Elle a été abattue au milieu de la nuit à son domicile lorsque la police a enfoncé la porte de son appartement dans le cadre d’une enquête sur le trafic de drogue impliquant son ex-petit ami. La police avait un soi-disant mandat de «non-coup» les autorisant à entrer sans frapper. La police prétend avoir frappé et crié “police”, ce que la compagne de Breonna Taylor conteste. Croyant avoir affaire à des cambrioleurs, il a ouvert le feu et la police a répondu avec vingt balles, tuant Breonna Taylor sur le coup.

La semaine dernière, la ville a annoncé qu’elle paierait 12 millions de dollars à la famille de la jeune femme, ce qui met fin aux poursuites civiles, mais pas aux poursuites pénales. Craignant d’éventuelles manifestations violentes mercredi, le maire de Louisville a déclaré l’état d’urgence et imposé un couvre-feu à partir de 21 heures dans le centre-ville.

READ  Covid-19: décès d'un volontaire pour un test de vaccin à Oxford au Brésil

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com