janvier 20, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Un policier soupçonné d’avoir lancé une bombe lacrymogène inculpé

Paris, 21 novembre 2020. Michel Zecler, producteur de musique, a été tabassé par des policiers. (Image prise à partir de CCTV) – – / Michel Zecler / Groupe GS / AFP

Un premier acte d’accusation dans l’affaire Michel Zecler. Le parquet de Paris a exigé la mise en accusation dimanche après-midi trois policiers soupçonné d’être impliqué dans
le passage à tabac du producteur et leur placement en détention provisoire, dans ce cas qui électrise le débat autour de la violence policière et de la loi
“Sécurité mondiale”.

Le quatrième policier impliqué a été mis en examen ce dimanche soir notamment pour “violences volontaires” d’une personne détentrice de l’autorité publique (PDAP) et placé sous contrôle judiciaire, a annoncé une source judiciaire à l’AFP vers 21h30. Les réquisitions du parquet de Paris ont donc été suivies pour cet agent, soupçonné d’avoir jeté une cartouche de gaz lacrymogène dans l’atelier.

L’enquête est désormais confiée à un juge d’instruction, a expliqué le parquet de Paris Rémy Heitz. Le juge d’instruction doit décider s’il suit toutes les réquisitions du parquet.

UNE

READ  France. Un lance-feux d'artifice tire au visage sur un jeune de 25 ans. L'homme ne survivra pas | Nouvelles du monde